Tours Populaires
more tours

Le souk


Les souks : La plus belle facon de visiter les souks est de marcher sans hate et sans but, de suivre le tourbillon de la vie, de se laisser guider par ses sens. Laine moelleuse, verre de the brulant, senteurs des aromates et des saumures dans le souk des epiciers, saveurs des brochettes et des patisseries au miel, rumeur des hommes, bruits sourds des outils un peu partout. Se perdre dans ce labyrinthe de ruelles, de passages, de voutes et d'impasses, c'est partager la fascinante authenticite d'un monde jalousement preserve. Ici, personne ne sait ou finit le plaisir de l'esprit et ou commence le plaisir des sens.









L'artisanat


Posseder un metier, c'est en connaitre tous les secrets, c'est aussi etre artisan au sens propre, c'est a dire gagner sa vie grace a sa dexterite. L'artisanat qu'on pratique dans les villages en Tunisie n'est pas confine dans les souks. C'est un artisanat de plein air, qu'on s'exerce au coin d'une rue ou devant sa porte.Tissage des etoffes en lin, coton ou soie, travail du bois sculpte, tourne, ajoure et peint, travail du cuir et des peaux, tapis riches somptueux, bijoux, harmonieux melange d'orientalisme et d'occidentalisme ou travail du cuivre cisele et grave la Tunisie, est sans conteste, " le " pays de l'artisanat.









SOUSSE


La troisieme ville du pays, Sousse, la "Perle du Sahel", est tres ancienne. Fondee par les Pheniciens, Hadrumete s'est vite hissee au troisieme rang des villes puniques, apres Carthage et Utique. A l'epoque romaine, elle a ete, pendant quelque temps, la capitale de la Byzacene, province romaine constituee par le Sahel et la Tunisie centrale. Au debut de la conquete arabe, elle est le port de Kairouan. Aujourd'hui elle est la capitale du Sahel tunisien. C'est un centre industriel tres actif : textile, industries mecaniques et electriques, materiaux de constructions... Elle constitue l'un des poles touristiques les plus importants du pays.















NABEUL


A faible distance de Hammamet, se trouve Nabeul qui constitue le deuxieme pole touristique de la region. Les plages sont, la aussi, belles et etendues. Mais l'ancienne Neapolis a un autre attrait : elle est un des hauts lieux d'un artisanat dynamique et diversifie, dont les branches les plus importantes sont, sans aucun doute, la poterie et la ceramique.











HAMMAMET


Hammamet, c'est la mer ourlee d'azur, les immenses plages de sable blanc, c'est le ciel bleu, le soleil, les palmiers et les vergers odoriferants d'orangers, de bergamotiers et de bigaradiers. Ce sont les fleurs de jasmin et d'orangers. C'est une tres belle station touristique, avec ses hotels de standing, ses night-clubs, ses bars, ses restaurants. Une nouvelle station touristique vient d'emerger, a cote de l'ancienne, Hammamet-Sud, ou mieux encore, Yasmine-Hammamet, joyau du tourisme tunisien.

Yasmine-Hammamet est la nouvelle station touristique integree. Des hotels de haut standing, des bungalows, des residences... Au total, une capacite d'hebergement de 25.000 lits. Une medina, avec parcs d'attractions et centres d'animation, y a ete edifiee, en tous points conforme aux anciennes medinas. La station est dotee d'une belle marina de 700 anneaux. On trouve, dans la zone de Hammamet, deux terrains de golf. Certains hotels sont dotes de magnifiques centres de thalassotherapie.






MAHDIA


Station balneaire des plus modernes, port de peche fort actif, Mahdia occupe le Cap Afrique, une presqu'ile reliee a la terre par un isthme etroit.

Mahdia est fondee en 916 par le calife Obaid Allah El Mahdi, chef de la secte musulmane chiite des Fatimides, qui en fait sa capitale. Elle ne le reste pas longtemps ; en 948, le troisieme calife fatimide prefere aller installer son gouvernement a Sabra, ville qui vient d'etre creee pres de Kairouan. Place forte appreciee pour la grande securite qu'elle garantit, Mahdia est convoitee par plusieurs conquerants. Pendant des siecles elle connait une histoire tres mouvementee. Elle est occupee par les Normands de Sicile, attaquee par les Genois, les Francais, les Chevaliers de Malte, les Espagnols, les Turcs. L'administration turque contribue au repeuplement de la ville : Anatoliens, Albanais, Grecs, Levantins, Andalous... viennent se melanger a la population locale. A partir de 1870, les Siciliens viennent pecher la sardine et initient les habitants a la peche au lamparo, pour laquelle Mahdia est aujourd'hui le centre le plus important...



MONASTIR


Monastir, a l'extremite sud du Golfe de Hammamet, est devenue une grande station balneaire. Son essor touristique est du aux innombrables atouts de la ville et de sa zone.

Monastir est l'ancienne Rous Penna punique que les Romains ont transformee en Ruspina. Elle a servi de point d'appui a la campagne africaine de Cesar. Elle etait protegee par 3 enceintes dont quelques traces subsistent encore. Apres la conquete arabe, on y a construit, comme a Sousse et ailleurs, un ribat, forteresse tenue par une sorte de moines soldats. Les Turcs en ont fait a nouveau une place forte.