Tours Populaires

Sites archeologiques


La Tunisie offre une selection de son patrimoine culturel qui temoigne des liens solides qu'elle n'a cesse d'entretenir avec la Mediterranee et, a travers elle, avec tous les peuples de la Terre.Les ouvres archeologiques exposees dans les differents sites en Tunisie renvoient a l'histoire de prestigieuses cites. De nombreux temoignages archeologiques, iconographiques, litteraires, et bien d'autres joyaux de l'imaginaire autorisent la Tunisie a se proclamer terre de rencontres et de civilisation. L'archeologie raconte la Tunisie, c'est a dire son histoire, ses apports a la civilisation mediterraneenne et pourtant universelle, ses ambitions et sa volonte d'etre elle meme, hospitaliere et tolerante.









CARTHAGE




Tout le monde entendait parler de Carthage. On peut dire que Carthage est devenu celebre grace a la persistence et l'envie d'un homme et a la malice et aussi au sacrifice d'une femme.

Commencons par une femme parce qu'elle a vecu avant. Elle s'appelait Elissa et elle etait la reine phenicienne. En 814 avant notre ere cette femme decisive a accoste avec sa suite au bord de l'Afrique. Les berberes etaient mecontents d'avoir vu des navires accostes. Quand les locaux, c'est a dire les berberes, ont appris que ces gens-la voulaient rester pour longtemps, leur mecontentement a augmente. Neanmoins, Elissa a su recevoir une partie de leur territoire ayant recouru a la malice. Pour ce fait la place centrale de Carthage porte le nom de Birsa ce que signifie "la peau".

Sur le territoire d'Elissa a apparu la premiere colonie qui, ensuite, a transforme en Carthage. Malheureusement la place a eu l'air en ruines. La colonie s'elargissait et Carthage devenait puissant. Et voila, un jour, un chef berbere a decide d'aller chez Elissa pour rechercher en mariage. Il voulait bien faire l'union avec des Pheniciens malicieux. Mais Elissa etait fiere et aimait beaucoup sa ville, voila pourquoi elle a demande le conseil aux Dieux. Elle leur a demande ce qu'il fallait faire pour l'epanouissement de la ville. Selon la legende il fallait qu'Elissa meure. Sans aucune hesitation elle a ordonne de faire du feu et s'y est jetee. Apres Carthage est devenu une ville ou les Pheniciens ont commence a cultiver du ble, a reussir a la poterie. Ils ont meme ete les premiers auteurs d'un alphabet, compose de 22 lettres.

On parle que le senateur romain Marc Porci Caton a ete emerveille par cette ville. Quand il est revenu chez lui il a repete plusieurs fois: Carthage doit etre detruit - "Delenda est Carthago!". Rome ne supportait pas la concurence de la part des autres villes et utilisait tous les moyens pour la luttte. Sauf les guerres les Romains faisaient courir un bruit que les Pheniciens sacrifiaient un corps humain. Les Romains affirmaient meme que parmi ces gens-la etaient les enfants. Aujourd'hui la plupart des savants pensent que cela se faisait de la part de Rome pour ecraser son adversaire politique. Le senateur romain a obtenu son but mais juste apres sa mort. Carthage a ete detruit et beaucoup de gens ont ete tues pendant les combats. Les guerres entre Carthage et Rome portaient le nom les guerres puniques. Pendant la troisieme guerre punique a ete detruit et on a couvert de sel toute la terre pour que rien n'y grandisse.

Un siecle apres Cesar a reconstruit Carthage dans un style romain mais apres les vandales l'ont detruit encore une fois. Ensuite Carthage etait sous le pouvoir Vyzantin, puis cette ville a ete envahie et occupe par les Arabes puis tenue par le protectorat francais.

Carthage a garde ses monuments historiques. Il y a des monuments de toutes les epoques historiques: punique, vyzantine, romaine. Aujourd'hui Carthage represente un musee dans la banlieue de la Tunisie. Il y a beaucoup de chose a voir: l'arene pour les combats des gladiateurs, l'amphitheatre, le temple de la deesse Tanit etc.

Le senateur romain repetait: "Delenda est Carthago!" et a obtenu que le souvenir sur Carthage est vivant grace a sa locution celebre.


TUNIS-CAPITALE


Les rues sont rectilignes, bordees de villas et d'edifices publics, hotel de ville, postes, gare, batiments administratifs, commerces... Le decor est souvent ostentatoire, l'architecture eclectique (zone de la gare) ou arabisante (les ministeres pres de la Kasbah, des villas dans la zone du Passage). On trouve des immeubles construits dans le style Art Nouveau comme le Theatre municipal, sur l'artere principale, l'Avenue Bourguiba. C'est l'un des quatre theatres construits, dans ce style, dans le monde. Durant les annees 1930 et 40, on opte pour le style Art Deco : symetrie, decor a motifs geometriques, balcons, corniches... Parmi les sites a visiter, le Musee postal, dans l'immeuble de la poste presente une collection complete de tous les timbres emis en Tunisie, timbres etrangers, cartes postales, vieux appareils de transmission telephonique ou telegraphique. Le marche central est tres anime. Ouvert tres tot, il ferme vers 13-14 h. La promenade y est tres agreable et appetissante. Legumes, fruits et poissons y sont abondants et frais. Tout autour, de petites echoppes et de grands magasins vendent toutes sortes de nourriture : cereales diverses, fruits secs, figues sechees, dattes, salaisons, grande variete d'olives salees, fromages... Sur l'avenue Bourguiba, dans le complexe du Palmarium, a cote du Theatre municipal, on trouve le vaste magasin de la Societe de commercialisation des produits de l'artisanat (SOCOPA) . On y trouve tout ce que l'artisanat tunisien produit dans les differentes regions du pays : verre souffle, tissus de toutes sortes, habits traditionnels feminins et masculins, bijoux en argent, en or ou en corail, argenterie, vases en cuivre, meubles, bibelots, kilims, mergoums, tapis a points noues... La Cathedrale Saint-Vincent-de-Paul a ete batie en 1882 dans un style neo-byzantin. En face, se trouve l'edifice imposant de l'Ambassade de France qui occupe tout un ilot. Au bout de l'Avenue Bourguiba, on trouve la gare du T.G.M. (Tunis-Goulette-Marsa) a partir de laquelle partent les trains pour la banlieue nord. On passe par la Goulette, le Kram, Salammbo, Carthage, Sidi Bou Said, avec terminus a la Marsa.



AMPHITHEATRE EL-JEM


Troisieme du monde romain par la taille, apres celui de Rome et celui de Capoue, l'amphitheatre d'El Jem est le monument romain le plus impressionnant en terre d'Afrique. Arches, escaliers, arcs boutants, salles souterraines forment un ensemble d'une grande complexite. L'amphitheatre a une forme elliptique. Il mesure 149 m de long, 124 m de large et 36 m de haut. Il comporte trois etages. Trente mille spectateurs pouvaient y tenir. L'arene est longue de 65 m. En son sous-sol, 2 galeries voutees qui communiquaient avec l'exterieur, se croisaient. La grande galerie etait bordee de seize chambres voutees, ou devaient etre enfermes les fauves. L'aspect grandiose de l'amphitheatre ne doit cependant pas masquer le grand interet du musee et du vaste champ de fouilles.






KERKOUANE


Kerkouane est unique : nulle part ailleurs, on ne trouve les vestiges de toute une ville punique. Entre mer et foret, sur une falaise abrupte, se deploient les ruines bien conservees. Le site permet de se faire une idee precise du plan de la ville et de la vie domestique punique. Dans la ville, on traitait le murex, mollusque qui servait a donner une teinture, la pourpre, tres recherchee dans l'Antiquite. Un musee abrite les vestiges et les divers objets decouverts sur le site.